Albanie

Une semaine de découverte le long de la Riviera Albanaise et à l'intérieur du pays où se cachent quelques vieilles cités patrimoniales pour terminer par la région des lacs de montagne.
Du 30 mai au 6 juin 2017
8 jours
Partager ce carnet de voyage
1

Nous avons embarqué hier soir avec notre camping-car à Ancône en Italie. Voir la dernière étape de mon carnet de voyage sur les Marches : Ancône (embarquement)

Dans la matinée du 30 mai, notre bateau quitte les eaux de l'Adriatique pour entrer dans la mer ionienne et se diriger tranquillement vers la Grèce en longeant la côte albanaise.

Sur le bateau de la compagnie Minoan Lines
Sur le bateau de la compagnie Minoan Lines
La côte albanaise
La côte albanaise
En ferry le long de la côte albanaise 

Nous en profitons pour repérer aux jumelles quelques lieux en bord de mer où nous pourrons nous poser avec le camping-car.

Vue sur le col de Llogara (Albanie)
Vue sur le col de Llogara (Albanie)
Vue sur le chenal de Butrint (Albanie)
Vue sur le chenal de Butrint (Albanie)
Vues sur la côte albanaise (col de Llogara et chenal de Butrint) 

Après avoir débarqué en Grèce au port d'Igoumenitsa en début d'après-midi, nous gagnons la plage de Deprano au nord de la ville pour déjeuner et nous baigner.

En fin de journée, après quelques courses à Igoumenitsa, nous allons nous installer pour la nuit vers le petit port grec de Sagiada. Derrière la colline au-dessus de nous, c'est l'Albanie. Le poste frontière n'est qu'à 8 kilomètres.

Ligne de crête frontière entre la Grèce et l'Albanie
Ligne de crête frontière entre la Grèce et l'Albanie
Plage de Sagiada (Grèce)
Plage de Sagiada (Grèce)
Port de Sagiada (Grèce)
Port de Sagiada (Grèce)
Sagiada (Grèce), près de la frontière albanaise

Au réveil, la plage de Sagiada est déserte et la mer est calme. Idéal pour un bain matinal avant notre départ pour l'Albanie.

Plage de Sagiada (Grèce)
Plage de Sagiada
2
2
Butrint

Butrint

Nous prenons la route qui suit la côte et monte vers la frontière albanaise. Il y a peu de passage à ce poste, mais les douaniers cherchent probablement à s'occuper car les formalités sont assez longues. Nous sommes à l'extrême sud de l'Albanie. Passé la frontière, nous empruntons la SH98 qui longe successivement deux étendues d'eau, le lac de Mursi puis le lac de Bufit derrière lequel on aperçoit le parc national de Butrint, la mer ionienne et dans le fond l'île de Corfou en Grèce. Pour rejoindre le site de Butrint, nous devons faire le détour par Sarandë, car nous avons été informés que le bac traversant le canal de Vivari était en panne.

Lac et village de Mursi
Lac de Bufit
A gauche, Mursi  et son lac  -  A droite, le lac de Bufit et derrière lui le lac de Butrint, la mer ionienne et l'île de Corfou

Depuis Sarandë, la route qui descend vers Butrint offre de belles échappées à gauche sur le lagon de Butrint et à droite sur l'île de Corfou. Elle traverse la petite station touristique de Ksamil avant de déboucher au-dessus du canal de Vivari qui relie le lagon de Butrint à la mer.

Vue sur l'île de Corfou depuis les environs de Ksamil
Canal de Vivari
Canal de Vivari
Vue sur l'île de Corfou (à gauche)  -  Canal de Vivari (au centre et à droite)

Un petit radeau à moteur permet de faire traverser le canal aux piétons. Le bac pour les véhicules, tiré par des câbles, est en panne sur la rive opposée. Il est de taille un peu supérieure, mais Il faut une certaine dose de confiance pour y embarquer son camping-car.

Canal de Vivari
Traversée du canal de Vivari
Vaches au bord du canal de Vivari
Traversée du canal de Vivari 

La visite du site archéologique de Butrint nous fait traverser l'histoire de l'antique ville portuaire dont l'origine remonte au 8e siècle avant J-C. On y trouve trace des cultures et des civilisations hellénistique, romaine, byzantine, vénitienne et ottomane.

Tour vénitienne (15e et 16e siècles)
Baptistère (6e siècle)
La grande basilique (6e siècle)
La grande basilique (6e siècle)
La tour vénitienne, le baptistère et la grande basilique 

Au sommet de la colline, depuis le château vénitien, une belle vue s'offre su le canal de Vivari qui serpente vers la mer et sur l'île grecque de Corfou.

Le château vénitien (14e et 16e siècles)
Le château vénitien (14e et 16e siècles)
Vue sur le canal de Vivari
Vue sur le canal de Vivari
Le château vénitien et la vue sur le canal de Vivari 

Plus bas, se trouvent le théâtre antique et les bains romains où se prélassent quelques tortues.

Théâtre antique (3e siècle av. J-C)
Théâtre antique 
Tortues d'eau
Tortue d'eau
Tortues d'eau dans les bains romains 
3
3
Gjirokastër

Gjirokastër

Depuis Butrint nous remontons vers Sarandë que nous traversons. De grands immeubles neufs témoignent d'un tourisme de masse qui se développe dans cette ville côtière. Cela ne nous incite pas à nous arrêter.

Nous nous dirigeons vers l'intérieur du pays en direction des montagnes. Arrêt à un col marqué par un petit mémorial devant lequel 2 vaches montent la garde.

Le col franchi, nous rejoignons une vallée qui nous conduit à Gjirokastër. Voulant faire une première reconnaissance de cette ville, nous nous engageons imprudemment dans le centre historique avec le camping-car. Nous trouvant bloqués dans des ruelles étroites, pas d'autre alternative que de faire demi-tour et de repartir en sens interdit, ce qui ne semble pas scandaliser les habitants, ni la police d'ailleurs.

Nous nous en tiendrons là pour aujourd'hui. Pour la nuit, nous trouvons un petit camping avec restau à 2 km de la ville.

Le lendemain, nous visitons Gjirokastër, une des plus anciennes villes d'Albanie.

Gjirokastër
Gjirokastër 

Ses remarquables maisons en pierre ont valu à la ville le surnom de " ville de pierres " ou, en raison de sa situation à flanc de colline, " ville aux mille marches ".

Gjirokastër
Petite ruelle dans Gjirokastër
Maisons anciennes dans Gjirokastër
Vieille maison ottomane dans Gjirokastër
Vue de la vieille ville depuis le château de Gjirokastër
Dans la vieille ville de Gjirokastër 

La ville est renommée pour ses hautes et belles demeures ottomanes construites entre le 17e et le 19e siècle. La Zekate House qui date de 1812 en est un bel exemple. La terrasse située entre les deux tours offre une belle vue sur la ville et la vallée.

Zekate House
Vue depuis la terrasse de la Zekate House
Salle dans la Zekate House
Zekate House 

La forteresse de Gjirokastër située au sommet de la vieille ville date du 13e siècle mais, selon les archéologues, les premières fortifications remonteraient au 5e siècle avant J-C. Un musée d'armement est situé à l'intérieur des murs tandis qu'à l'extérieur, face aux montagnes, est installée la scène du théâtre de plein air où se déroulent en été des concerts et festivals dont le festival national de folklore qui a lieu tous les cinq ans.

Théâtre de plein air dans la forteresse de Gjirokastër
Dans le musée de l'armement de Gjirokastër
Tour de l'horloge dans la forteresse de Gjirokastër
Forteresse de Gjirokastër 
4
4
Siry i Kaltër

Source de l'Oeil Bleu

Après une pause déjeuner au bord du petit lac situé après la sortie nord de Gjirokastër, nous repartons en direction de la côte par la même route que celle empruntée hier.

Une dizaine de kilomètres en-dessous du col, en descendant vers Sarandë, nous empruntons à droite une piste de 2 km qui nous conduit au parking de la Source de l'Oeil Bleu (Syri i Kaltër).

Un sentier qui traverse un espace de nature et de fraicheur agréable mène à la source.

Sentier d'accès à la Source de l'Oeil Bleu 

Cette source souterraine, dont la profondeur atteint 45 m, doit son nom à sa couleur d'un bleu-vert éclatant. L'eau qui remonte fait des remous à la surface. Jadis, ce lieu était réservé à l'élite du Parti communiste, qui venait y chasser et pêcher.

Source de l'Oeil Bleu 

Aujourd'hui, moyennant un droit d'entrée pour le véhicule, cette oasis de verdure est ouverte à tous. C'est un paradis pour les libellules revêtues des couleurs de la source.

Près de la Source de L'Oeil Bleu 
5

En fin d'après-midi nous atteignons Sarandë d'où nous partons vers le nord en longeant la mer adriatique. C'est la portion de littoral qui s'étend de Sarandë à Vlorë qu'on nomme la Riviera Albanaise. La route serpente entre falaises escarpées, plages désertes, petites stations balnéaires et villages hors du temps. Il faut avoir l'oeil sur la route car on peut faire des rencontres imprévues.

Première halte près de Borsh en bord de mer pour bivouaquer et profiter de la belle plage déserte le lendemain matin.

Plage de Borsh
Plage de Borsh 

Loin du tourisme de masse, entourés de chèvres et de vaches, nous humons l'air de la mer mêlé à celui de la campagne.

Plage très fréquentée 

Dans l'après-midi, nous prenons la route qui s'élève au-dessus de la grande plage de Borsh avant de longer la baie de Porto Palermo. Arrêt connexion wifi à la petite station balnéaire d'Himarë. Un peu plus loin, descente sur Livadhi beach où il y a quelques campings mais un peu trop chargés à notre goût. Nous poursuivons jusqu'à la plage de Dhermi et nous nous installons à proximité du restaurant à l'extrémité de la plage. Soirée restau. Bivouac au bord de la plage et baignade matinale.

Au-dessus de la plage de Borsh
Baie de Porto Palermo
Amandier en bord de route
Plage de Dhermi
De Borsh à Dhermi 

Le samedi 3 juin dans la matinée, la plage se remplit car les albanais arrivent pour le week-end. Le temps se couvre. Nous partons. Après quelques kilomètres, la route quitte la côte et grimpe fortement jusqu'au col de Llogara (1027m). Il y a un point panorama dans un virage. Dommage, la visibilité n'est pas optimale. Une vingtaine de kilomètres après le col, nous retrouvons la mer à Orikum dans le golfe de Vlorë.

Panorama sur la Riviera albanaise en montant au col de Llogara
Bord de mer à Orikum
Col de LLogara (à droite)  -  Orikum (à droite) 
6
6
Zvërnec

Zvërnec

Après Orikum, la route longe le golfe jusqu'à Vlorë. C'est une zone touristique. L'accueil à l'entrée des restaurants qui bordent la côte est fait par des albanais en costume traditionnel avec chapeau pointu.

Vlorë est une ville portuaire de plus de 100 000 habitants. C'est aussi une station balnéaire en pleine expansion. Impossible de suivre le front de mer qui est en plein travaux.

Pour retrouver la côte à la sortie nord de la ville, nous devons emprunter une route complètement défoncée sur plusieurs kilomètres, une piste poussiéreuse sur laquelle nous slalomons au pas entre les énormes nids de poules. On imagine le bourbier par temps de pluie.

Nous atteignons la petite localité de Zvërnec au bord du lagon de Nartës. Un chemin étroit entre mer et lagon nous conduit devant une grande crique de sable au bord de l'Adriatique. Nous ne poursuivrons pas plus au nord. Il faudrait un 4 x 4 car il est nécessaire de rouler sur la plage.

Plage de Zvërnec
Plage de Zvërnec
Plage de Zvërnec

Voilà un beau coin sauvage et tranquille pour bivouaquer

Bivouac face à l'île de Sazan
Plage de Zvërnec
Rochers au bord de la plage de Zvërnec
Coucher de soleil sur la plage de Zvërnec
Bivouac vers la plage de Zvërnec 

Au petit matin, en dehors de quelques pêcheurs, la plage est déserte. Côté est, le soleil levant se reflète sur le lagon de Nartës.

Plage de Zvërnec
Plage de Zvërnec et lagon de Nartës
La plage de Zvernëc  et le lagon de Nartës

Côté ouest, au pied des falaises, la mer adriatique est transparente. Devant nous, s'ouvre le golfe de Vlorë un peu masqué sur la droite par l'île de Sazan.

Eaux de la mer adriatique
Le golfe de Vlorë et l'île de Sazan
Le golfe de Vlorë et l'île de Sazan

La plage ne tarde pas à se remplir. D'abord les vaches, puis les chèvres qui viennent nous rendre visite.

Chèvre vers la plage de Zvërnec
Défilé de vaches sur la plage de Zvërnec
Chèvres vers la plage de Zvërnec
Les vaches et les chèvres à la plage de Zvërnec 

En quittant les lieux, nous apercevons sur le lagon de Nartës la petite île de Zvërnec et son monastère construit aux 13e et 14e siècles.

L'île de Zvërnec et son monastère
7
7
Berat

Berat

Nous quittons la côte pour nous rendre à Berat, ville située au centre-sud de l'Albanie. Arrivés à Berat, nous trouvons à nous garer le long de la rue principale, entre la mosquée et l'église orthodoxe.

La mosquée et l'église orthodoxe à Berat
Berat : la mosquée et l'église orthodoxe 

Nous traversons la place et empruntons le boulevard de la République, espace piétonnier bordé d'un parc, dans le prolongement duquel on aperçoit la vieille ville qui s'étage à flanc de colline.

La vieille ville de Berat dans le prolongement du boulevard de la République
Statue dans le parc de Berat
Vue sur la vieille ville de Berat depuis le boulevard de la République 

Berat, une des plus anciennes villes d'Albanie. On l'appelle " la ville aux mille fenêtres ". Elle est construite au bord de la rivière Ossum que traverse un pont de pierre ottoman.

La vieille ville de Berat et la rivière Ossum
Le pont de pierre ottoman à Berat
La rivière Ossum qui traverse Berat 

Nous montons flâner dans les ruelles étroites de la vieille ville, côté rive droite.

Vieille ville de Berat - rive droite
Ruelle dans Berat
Ruelle dans Berat
Ruelle dans Berat
Ruelle dans Berat
Vue sur Bérat et la vallée de l'Ossum depuis la vieille ville
Ruelle dans Berat
Ruelle dans Berat
Ruelle dans Berat
Berat - vieille ville, rive droite 

Le côté rive gauche que l'on aperçoit par dessus la rivière mérite également une visite.

Vieille ville de Berat - rive gauche
Ruelle dans Berat
Ruelle dans Berat
Berat - vieille ville, rive gauche 
8
8
Lac d'Ohrid

Région des lacs



Nous quittons Berat pour gagner le lac d'Ohrid situé à 130 km en empruntant des petites routes tortueuses parfois en mauvais état. Notre GPS étant en panne et la signalisation albanaise rudimentaire, l'Itinéraire n'est pas toujours évident. Vers Elbasan, ville industrielle, nous retrouvons un axe plus fréquenté qui suit la vallée du fleuve Shkumbin.

Sur le bord de la route il y a un nombre impressionnant de stations de lavage de voitures. Il semble qu'il suffise de posséder un jet d'eau devant sa maison et d'installer une pancarte pour proposer ses services.

Après avoir franchi un col à 930 m, nous descendons sur le lac d'Ohrid.

Vue sur le lac d'Ohrid et le village de Lin
Vue sur le lac d'Ohrid en descendant sur Lin

Le lac d'Ohrid est situé sur la frontière entre l'Albanie et la Macédoine. Pour ce soir nous resterons sur la rive albanaise. Nous nous installons à Udënisht dans un petit camping accueillant au bord du lac. Nous sommes seuls avec un autre camping-car mais les propriétaires acceptent de nous servir à manger. Repas copieux avec de belles truites sorties de leur vivier.

Camping Peshku au bord du lac d'Ohrid
Camping Peshku à Udënisht au bord du lac d'Ohrid

Le matin, après une séance baignade dans le lac, nous suivons la rive jusqu'à la ville de Pogradec que nous traversons avant de passer la frontière macédonienne.

• • •

Mon carnet de voyage Macédoine décrit notre court séjour en République de Macédoine autour du lac d'Ohrid.

• • •

Le lendemain après-midi, nous repassons de Macédoine en Albanie à proximité du Grand Lac Prespa. Ce lac entouré de montagnes est partagé entre la Macédoine, la Grèce et l'Albanie.

Grand lac Prespa et l'île Golem Grad
Grand lac Prespa
Le Grand Lac Prespa et  l'île de Golem Grad

Golem Grad (grande ville), également connue sous le nom de " l'île aux serpents ", que l'on aperçoit au milieu du lac, est située dans les eaux macédoniennes.

Nous poursuivons notre route qui offre des vues sur le lac et le village de Pustec.

Sur la route qui longe le grand lac Prespa
Grand lac Prespa et le village de Pustec
Grand lac Prespa et le village de Pustec
Sur la route qui longe le grand lac Prespa
Vers Pustec, en longeant le grand lac Prespa 

Après le passage d'un col, la route descend en lacets parmi les pâturages pour rejoindre une large vallée cultivée.

Vers Zvesdë
En descendant dans la vlalée, vers Zvesdë 

Nous suivons cette vallée jusqu'à la ville de Bilisht où nous effectuons quelques courses avant de passer la frontière grecque.

Ici se termine notre road trip en Albanie.

• • •

Vous pouvez découvrir la suite du voyage (en Grèce) dans mon carnet de voyage :

Grèce - de la Macédoine au golfe de Corinthe.

Si vous cherchez d'autres destinations --> CLIC

N'hésitez pas à laisser un petit commentaire ou à vous abonner à mon blog.

A bientôt pour de nouvelles aventures...😉

Voyagez en circuit individuel, personnalisé et abordable

Plus de 50 circuits inspirés des meilleurs blogs MyAtlas
Personnalisation facile en quelques clics de votre voyage
Devis instantané, réservable en ligne, sans intermédiaires